Recensement : OBUTS parle d’une forte mobilisation mais demande une rallonge d’une semaine

0
188


Malgré l’appel au boycott des opérations de recensement fait par la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise, il y a eu une forte mobilisation des populations dans les centres de recensement et de vote (CRV) de la zone 1. C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public par l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS).
Le parti présidé par Agbéyomé Kodjo dit cependant noter qu’à quelques heures de la clôture des opérations de recensement dans cette zone, nombreux sont les Togolais qui en dépit de leur bonne volonté, n’ont pas pu s’inscrire sur les listes électorales.
Et pour cause, soutient OBUTS, il faut 6 minutes et parfois plus pour l’enrôlement d’un électeur en raison du professionnalisme des agents recenseurs ou de la vitesse des processeurs des kits mis à disposition des opérateurs de saisie. OBUTS évoque aussi des problèmes ‘techniques factuels’ sur les kits, ce qui induit un ralentissement des opérations d’enrôlement des électeurs.
« Nous demandons à la CENI de prolonger d’une semaine la durée initiale prévue pour l’enrôlement des électeurs dans la zone 1, pour permettre à tous les citoyens qui le désirent de se faire enrôler », indique le document signé par l’ancien Premier ministre.
Agbéyomé Kodjo dit aussi encourager la CEDEAO à faire preuve de responsabilité et de courage pour la réussite de cette opération de recensement d’importance capitale pour la crédibilité et la transparence des prochains scrutins électoraux au Togo.
Pour rappel, depuis le 23 septembre dernier, le comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route de sortie de crise proposée par la CEDEAO, à la fin de sa 2ème réunion à Lomé, demande une recomposition de la CENI.
On attend depuis le 30 septembre dernier la nouvelle recomposition de cette institution organisatrice des élections au Togo mais pour l’heure, c’est l’ancienne CENI présidée par Kodjona Kadanga qui continue de dérouler son programme.
 
Global actu
 

Laisser un commentaire