Salubrité : Le ministre Guy Madjé Lorenzo déterminé à redonner à Lomé son lustre d’antan


« Lomé la belle » est aujourd’hui ironiquement baptisée « Lomé la poubelle » nonobstant les efforts des pouvoirs publics en vue d’améliorer le visage de la capitale togolaise. Les tentatives du gouvernement pour changer les donnes ont abouti en octobre 2014, à l’instauration de l’opération « Togo propre », observée tous les 1er samedi du mois.
 
Guy_Madje_Lorenzo


Mais là encore, c’est peine perdue. L’initiative ne suscite guère d’engouement auprès des populations. Que faire pour renverser la tendance ? Le ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation civique, Guy Madjé Lorenzo croit avoir trouvé la recette. Il dote le pays d’une nouvelle stratégie pour la réussite des opérations de salubrité publique ou opération Togo propre.
 
Il s’agira, selon le ministre, de s’accorder sur les moyens les plus efficaces devant inciter les populations à se mobiliser autour de l’opération « Togo propre ».
 
« Il y a une décennie, chacun en se levant le matin, balayait devant sa porte et même jusqu’au milieu de la route. C’était vraiment très millimétré et c’était celui qui aurait plus de propreté devant sa porte. C’était une fierté de dire à l’autre, mais tiens, devant ma porte aujourd’hui, « mido atchan, miii woéléké, miii woéléké » (nous avons innové, nous avons fait ci, nous avons fait ça) et c’était la fierté de tout le monde », a-t-il laissé entendre lors d’une rencontre sur le sujet tenue mardi à Lomé.
 
Selon lui, le problème de salubrité est un problème national. Il invite chaque Togolais à prendre sa responsabilité et à comprendre qu’il a sa partition à jouer. « La propreté de notre environnement concours à sa préservation mais également permet à toutes les populations de vivre dans un environnement sain », ajoute-t-il.
 
Ce document de stratégie, qui était au centre d’un atelier de validation mardi, va servir d’instrument de mobilisation des masses autour des opérations « Togo propre ».
 
A ce propos, un appel à projets citoyens a été lancé par le ministère de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation civique en vue, dit-on, de « sélectionner et de primer onze(11) micro-projets portés par des associations et Ong œuvrant dans le domaine du civisme et de la citoyenneté ».
 
L’objectif, argumente le ministère, c’est de promouvoir la participation citoyenne chez les organisations de la société civile à travers l’appui à la réalisation de petits projets citoyens.
 
L’appel à projet est ouvert du mercredi 20 juin au mercredi 31 août 2016, a appris l’Agence de presse Afreepress.
 
A.Y.
 
source : afreepress