Sit-in devant la Primature : la Mairie l’interdit, la Plate Forme le maintient

0
729

vie_chere17aout2015


© togoactualite – Contre l’augmentation « inopportune » des prix des produits pétroliers, la Plate forme contre la vie chère au Togo s’élève. Elle a saisit à cet effet le chef de l’Etat dans une correspondance adressée le 28 Juillet 2015. Mais face à l’indifférence et l’insouciance qu’ont affiché les premières autorités du pays face à un problème social qui empoisonne la vie de la nation au moment où a débuté un mandat dont on dit qu’il est social, cette Plate forme a décidé d’observer ce jeudi et vendredi 20 et 21 Août un sit-in devant le siège du gouvernement, la Primature sis à la résidence cité OUA.
 
Comme les autorités ont peur de la mobilisation populaire sur un sujet d’ordre social, elles ont alors dépêché le président de la délégation spéciale de la ville de Lomé, le contre-amiral Adegon Foga pour rencontrer les initiateurs de ce sit-in.
 
Après une rencontre, les deux parties ne sont pas parvenues à s’entendre sur l’opportunité ou non de cette rencontre. Finalement au mépris de la loi sur les manifestations publiques, le président de la délégation spéciale de la ville de Lomé par un courrier en date du 13 août dernier pour interdire le sit-in en raison de la concentration des représentations diplomatiques et institutions internationales dans le périmètre de la primature.
Ce lundi les organisateurs de la manifestation ont rencontré la presse. Ils ont maintenu les manifestations à ce lieu.
 
Pour Emmanuel Sogadzi, le président de la Plate forme, « pour nous il faut que nous manifestons pour dire à l’autorité que nous respectons mais la loi nous donne l’autorisation de manifester pour repenser le social au Togo. On n’a pas choisi la Primature pour rien parce que c’est lui qui exécute la politique du chef de l’Etat ».
 
Pour M. Sogadzi la raison évolue par la municipalité pour interdire le sit-in ne tient pas debout car aux Etats-Unis, devant la Maison Blanche et les NATIONS UNIES il y a plusieurs manifestations quotidiennes. « Cette interdiction n’est pas valable, jusqu’à preuve du contraire, si les prix reviennent pas à la situation antérieure nous pourront surseoir à notre manifestation. Nous respectons le droit ».
 
La Plate forme action contre la vie chère demande à la population de maintenir cette manifestation en vue d’amener le gouvernement a rétablir la vérité des prix et les appelle à la mobilisation devant les locaux de la primature sis à la Cité OUA les 20 et 21 août prochain.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

6 + 4 =