Sommet Cédéao : Fin du mandat des facilitateurs, les chefs d’État saluent la bonne tenue des législatives

0
448


Les chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) ont salué ce samedi à Abuja (Nigeria), la bonne tenue des élections législatives jeudi dernier au Togo, scrutin boycotté par la principale coalition de l’opposition.

Les leaders de ce regroupement de 14 partis politiques n’ont pas présenté de listes pour ce scrutin, dénonçant des « irrégularités ». Ils exigeaient l’arrêt du processus électoral et la reprise de toutes les activités déjà menées par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Ce samedi à Abuja, les dirigeants ouest-africains se sont félicités de la tenue effective «des élections législatives libres et transparentes, qui se sont déroulées dans des conditions de paix et de sécurité, conformément à la Feuille de route adoptée le 31 juillet 2018».

La conférence a « fortement regretté la décision prise par la Coalition des quatorze partis politiques de l’opposition (C-14) de ne pas participer au processus électoral et aux élections législatives malgré les efforts considérables déployés par les facilitateurs pour favoriser des élections inclusives avec une participation équitable de tous les acteurs à la Céni ».

Elle s’est félicitée de « l’engagement du Gouvernement togolais à assurer l’adoption rapide des réformes constitutionnelles, en privilégiant la voie parlementaire pour leur mise en œuvre diligente ».

De même, les dirigeants et instances de la cédéao « ont pris acte de la volonté du gouvernement togolais à organiser les élections locales au cours de l’année 2019 et ont invité tous les acteurs à y contribuer en vue de favoriser des élections inclusives et apaisées, dans le respect des normes démocratiques… « .

Enfin, tout en encourageant le Gouvernement togolais à renforcer les mesures d’apaisement pour renforcer la confiance entre les acteurs et apaiser davantage le climat socio-politique, le sommet d’Abuja n’a pas reconduit le mandat des facilitateurs.

Précisons que les observateurs de l’Union africaine et de la Cédéao ont également salué la bonne tenue de ces législatives.

En rappel, le taux de participation « provisoire et partiel » pour  ce scrutin est estimé à 59,96%, selon la Céni. FIN
 
source : savoir news
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

5 + 1 =