Togo : Cri d’alarme des ex employés de l’OPAT à l’Etat togolais

0
623

opat_500
 
En 1996, l’Office des produits agricoles du Togo (OPAT), jadis fleuron du secteur agricole togolais, met la clé sous paillasson.Il faut attendre une dizaine d’année plus tard pour que la situation des employés abandonnés ne soit clarifiée.Mais depuis lors, les primes de licenciement qui doivent être versées aux ex employés de l’OPAT ne l’ont jamais été.
 
Réunis en syndicat, ces employés ont ester l’Etat en justice aux fins de rentrer dans leurs droits.
Et le 06 décembre 2006, le verdict de la justice tombe. Il condamne l’Etat togolais à travers l’OPAT à verser un milliard 262 millions de F CFA aux 161 employés de l’ex OPAT.Après appel, la condamnation a été ramenée à 733 millions de F CFA à payer aux employés.Mais là aussi l’Etat n’a versé que 150 millions en 2006.
 
Excédés par cette lenteur de l’Etat à les faire entrer dans leurs droits alors que la plupart côtoie la misère et la mort, ces ex employés ont décidé de lancer un cri d’alarme en direction de l’Etat pour qu’il penche sur leur cas.
 
Pour Tiwomé Matindou, le porte-parole du Syndicat « Notre situation est dramatique. Beaucoup de nos camarades sont morts, les élèves renvoyés de l’école, d’autres ont perdu leurs enfants et femmes. Sur les 161 agents près d’une cinquantaine ont déjà trouvé la mort. Les gens ne font que mourir tous les jours. C’est un cri d’alarme que nous lançons. C’est pitoyable, nous ne méritons pas ça », déclare-t-il, la mort dans l’âme.
 
Pour ces employés où sont passés les actifs de l’OPAT à sa dissolution.Espérons que l’Etat répondra à cette interrogation et trouvera solution à ces préoccupations légitimes de ces enfants.
 
lomévi (www.togoactualite.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 5 = 3