Accueil TOGO ACTUALITÉ SOCIÉTÉ Togo Déclaration relative au rapport 2017-2018 de l’ONG AMNESTY INTERNATIONAL sur le...

Togo Déclaration relative au rapport 2017-2018 de l’ONG AMNESTY INTERNATIONAL sur le Togo

- Advertisement -


DECLARATION RELATIVE AU RAPPORT 2017-2018 DE L’ONG AMNESTY INTERNATIONAL SUR LE TOGO L’ASVITTO VOUDRAIT SALUER L’OBJECTIVITE, LA PRECISION ET LA CLARTE DU RAPPORT ET INVITE LE GOUVERNEMENT A S’ENGAGER PLUS EFFICACEMENT DANS LE RESPECT DES DROITS DE L’HOMME EN VUE D’UNE PROTECTION EFFICACE DES POPULATIONS CIVILES
Dans son rapport annuel 2017-2018 publié en début de semaine dernière relatif à la situation des droits de l’Homme au Togo, l’ONG Amnesty International a été très objectif, très précis et très clair. Ledit rapport a indexé et cela de manière très détaillée presque toutes les réalités et toutes les pratiques qui freinent le respect des droits humains au Togo.
C’est avec une grande satisfaction que l’Association des Victimes de Torture au Togo (ASVITTO) a accueilli ce rapport qui a fait preuve d’une clarté et d’une vérité inégalable sur la période de la grave crise politique en cours au Togo.
L’ASVITTO tient à approuver et à valider le contenu de ce rapport et à féliciter son caractère exhaustivement objectif qui va dans le sens des réalités de la violation quotidienne des droits de l’Homme au Togo.
Tout en félicitant l’ONG Amnesty International pour l’expertise impartiale de ses études et investigations qui ont permis de faire la lumière sur les manquements graves aux droits humains notamment les violations des libertés fondamentales en passant par la banalisation de la torture et des mauvais traitements, l’ASVITTO constate également qu’aucune forme de violation n’a été occultée dans ce rapport.
Par ailleurs l’ASVITTO se félicite encore une fois de la libération des victimes de torture dans l’affaire des incendies des marchés de Kara et Lomé, car il convient de rappeler que les arrestations de ces personnes n’avaient respectées aucune forme de droit depuis l’enquête préliminaire, car il n’y avait pas d’éléments sérieux de preuves matérielles ou morales qui puissent justifier ces interpellations. La mémoire des Togolais a pu retenir que les enquêtes ont été exclusivement orientées à charge vers un bord politique et les pistes qui devraient faire l’objet d’une enquête sérieuse ont été sciemment ignorées. Autrement dit, les procédures judiciaires enclenchées à la suite de toutes ces arrestations ont souffert de légitimité, c’est pourquoi une issue politique de ce dossier n’est qu’une question de bon sens pour permettre la libération des innocents. A cet effet, il urge pour les autorités gouvernementales et au vue des nombreux rapports accablant la justice Togolaise, de s’efforcer à respecter l’indépendance du pouvoir judiciaire vis-à-vis de l’exécutif conformément aux dispositions constitutionnelles afin de permettre à la justice de retrouver la confiance des justiciables. Il est donc de l’intérêt du gouvernement de corriger l’instrumentalisation politique des Juges et de promouvoir le respect des règles de l’Etat de droit plutôt que de s’en prendre vainement aux organisations crédibles des droits de l’homme. Ceci dit, l’ASVITTO rejette catégoriquement les propos tenus par le Ministre Gilbert BAWARA à l’égard d’Amnesty International et des autres Organisations des droits de l’homme au Togo.
Au regard de ce qui précède, il faut exhorter les autorités gouvernementales à procéder, dans le même élan politique, à la libération des autres détenus y compris le député Kpatchaa GNASSINGBE afin de mettre un terme à ce qu’il conviendrait bien d’appeler « otage politique » pour faire baisser la tension dans le pays.
Enfin l’ASVITTO réitère tout son soutien et ses encouragements à l’ONG Amnesty International pour son professionnalisme, son investissement et sa détermination au service de la vérité.
 
Fait à Lomé, le 25 Février 2018
Pour l’ASVITTO
Le Président
 
M. ATCHOLI K. Monzolouwè
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

50 − = 41

LES + LUS

Éliminatoires CAN/2021 : Togo battu par Comores (0-1) à Lomé

Les Éperviers du Togo ont mal débuté les éliminatoires de la CAN/2021, battus (0-1) par les Cœlacanthes...

Présidentielle : Révision des listes confirmée, Espérance pour le Togo appelle à la « mobilisation »

Mme Maryse Quashie La révision des listes électorales en vue de la présidentielle de 2020 se tiendra bel...

Traite des enfants : Plus de 2000 victimes chaque année au Togo !

Photo Illustration : Organisation internationale pour les migrations (OIM) Au Togo, chaque année, plusieurs enfants sont...

Togo, Lutte contre la Corruption : Quand le statut des magistrats met les juges à l’abri des peines de prison

Le corps des magistrats serait-il un corps au-dessus des lois togolaises ? Au moment où les autorités...

Togo, Incendies des Marchés de Lomé et de Kara : Après la sortie de Mohammed Loum, le pouvoir Faure/RPT-UNIR dos au mur !

Mohammed Loum Libéré en 2018 par grâce présidentielle après cinq (05) années passées derrière les barreaux, Mohammed...