Togo : Eureka, c’est « Yévi golotoé » qui avait trompé Agboyibo !


Le Dr. James Amaglo désavoue Me Agboyibo, le roublard patenté du Togo | Caricature : Donisen Donald / Liberté
Le Dr. James Amaglo désavoue Me Agboyibo, le roublard patenté du Togo | Caricature : Donisen Donald / Liberté


Vraiment, le mensonge a beau se lever à l’aube, prendre l’ascenseur du Casef – le nouveau, pas l’ancien qui ressemblait à un tombeau ouvert et qui ferait faire des cauchemars aux enfants -, la vérité après s’être réveillée après la sirène des Cft (Chemins de fer du Togo) et avoir pris les escaliers, finit toujours par le rattraper et le dépasser. Agboblack, le plus roublard devant l’Eternel devrait l’apprendre à ses dépens. Ses vérités mensongères le rattrapent.
 
Il avait mis ses dix doigts au feu, mouillé l’index, touché le sol avec puis avalé le sable là-dessus, tout comme on le faisait dans l’enfance pour dire qu’on dit la vérité, que ce sont des gens qui sont venus le voir pour lui demander de revenir reprendre la tête du parti commun, le Comité d’action pour le renouveau (Car) pour en faire le plus populaire. Dans sa fameuse lettre adressée le 26 février dernier aux cadres du parti, il avait cité surtout Dr James Amaglo comme la tête de liste de ceux-là qui étaient venus pleurer dans sa maison, à genou et le supplier de revenir, comme les Togolais l’avaient fait à Eyadéma 1er, ce qui l’avait poussé à s’accrocher. « (…) Plusieurs d’entre eux (les militants, Ndlr) sont venus me dire que compte tenu des défis et enjeux en cette période où le congrès va se tenir, il faut que j’accepte, pour une période transitoire, de reprendre la direction du parti pour lui réinsuffler l’esprit qui a prévalu à sa création. Parmi ceux qui m’ont approché, j’ai accordé une écoute particulière au Dr James Amaglo, en raison de la position qu’il occupe au sein du parti et de l’audience dont il jouit auprès des militants. Il s’est déplacé plus d’une fois pour me convaincre à accepter de faire le sacrifice. Je lui ai posé la question de savoir s’il est certain que mon retour transitoire à la tête du parti va être accepté par tous, notamment par les premiers dirigeants du parti. Il a répondu qu’il n’y aura pas de problème », avait-il écrit.
 
Faux, archifaux, superfaux, a clashé Dr Amaglo dans réaction datée du 21 mars dernier. « Je tiens à proclamer très solennellement qu’à aucun moment, je n’ai proposé à Me Agboyibo de reprendre la direction du Car », a écrit le « Dokita » qui se dit « outré, choqué et triste d’assister à la déchéance de celui qui faisait hier [leur]fierté et qui est devenu aujourd’hui méconnaissable, abandonné par la sagesse et réduit à utiliser les méthodes les plus viles pour parvenir à ses fins ». Cela s’appelle clouer le bec à quelqu’un.
 
Non convaincus que le très respectable Agboblack, qui a connu 73 harmattans, puisse mentir dans le compte d’un adulte comme Amaglo, notre curiosité de journaliste nous a poussés à poursuivre les investigations. Et on a découvert la VERITE. C’est « Yévi golotoé » (l’araignée) qui a trompé Agboyibo dans son rêve de midi et lui a demandé de revenir reprendre les rênes du parti. Il faut donc que les gens ne lui tiennent pas rigueur. Hihihi !
 
Source : Liberté Togo
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *