Togo – Gabriel Messan Agbeyomé KODJO a bel et bien gagné la présidentielle du 22 Février 2020 selon CDPA France

0
6137

Dans un communiqué rendu public le 20 mai dernier, la formation politique CDPA France revient sur les résultats du présidentiel du 22 février dernier. La CDPA France soutient que le Dr Gabriel Messan Agbeyomé KODJO a bel et bien gagné la présidentielle du 22 Février 2020. Lisez plutotC D P A
CONVENTION DEMOCRATIQUE DES PEUPLES AFRICAINS (TOGO)
FEDERATION DE FRANCE : Courriel : cdpafedefrance@hotmail.com
DECLARATION

Gabriel Messan Agbeyomé KODJO a bel et bien gagné la présidentielle du 22 Février 2020 !

Alors que Gabriel Messan Agbéyomé KODJO, candidat de la Dynamique Mgr KPODZRO était donné largement gagnant selon les premiers chiffres connus dès le soir du 22 Février, la CENI proclama dans la précipitation et avec des chiffres préfabriqués, la victoire de Faure GNASSINGBE le chef et candidat de la minorité pilleuse et du RPT-UNIR, avec 72,36% des votes.

Mr Eric STROMAYER, ambassadeur des USA au Togo, proposa alors le Jeudi 27 Février 2020 à la CENI de publier les résultats de l’élection présidentielle « bureau de vote par bureau de vote » pour résoudre le contentieux électoral. C’était aussi une des exigences de tous les candidats de l’Opposition avant le scrutin, rappelons-le. La réaction des autorités togolaises, on s’en souvient, a été un rejet en bloc.

Stupéfiant !

Aujourd’hui, plus de deux mois après, Où en sommes-nous ?
Après le siège à plusieurs reprises du domicile du vrai gagnant et la prise d’assaut, l’enlèvement avec violences de toutes les personnes présentes, la détention et les interrogatoires, dans des conditions inhumaines et dégradantes, seront libérés sous conditions le président élu et ses compagnons. Mais sont envoyés en détention 16 de ses partisans dont nous apprendrons que 11 seraient déjà atteints du Covid 19. Dans ces prisons où croupissent encore les manifestants de 2017-2018 !

Stupéfiant ! La voie semble alors ouverte pour la « prestation de serment ».
C’est le moment choisi par le système policier et répressif RPT-UNIR : – pour renouer avec la méthode terroriste d’épuration violente au sein de l’armée, avec l’assassinat du Lieutenant-Colonel MADJOULBA – et pour sortir ses taupes et espions infiltrés dans l’opposition et en particulier au sein de la Dynamique Mgr Kpodzro. Les nazis en 1933 ont procédé ainsi en utilisant l’incendie volontaire du Reichstadt pour déchaîner la répression contre les opposants allemands !

L’objectif visé avec les montages audio et les « témoignages » de leurs agents, c’est de semer le doute dans l’opinion populaire, diviser la Dynamique Mgr Kpodzro, en lui renvoyant la responsabilité que la CENI et Gilbert BAWARA ont obstinément fui : « avez-vous oui ou non compté les bulletins, Bureau de vote par Bureau de vote pour obtenir vos « scores » ?

Stupéfiant !
Et ce qui l’est encore plus, c’est que des voix, issues de l’opposition, enfourchent le même cheval et se retournent contre la Dynamique Mgr Kpodzro et son candidat, pour entonner la même rengaine : « donnez –nous les preuves ! Donnez-nous les preuves ! ». Au lieu simplement d’exiger de la CENI dont c’est la mission, de procéder au comptage vrai, tel que Mr l’ambassadeur US l’a demandé et ainsi que l’Opposition elle-même l’a toujours exigé lors de toutes les élections précédentes.

Stupéfiant particulièrement, le silence assourdissant des autres candidats de l’opposition qui, pour torpiller la Dynamique Mgr Kpodzro avant le scrutin, avaient initié une autre dynamique mort-née. Depuis, Ils parlent de tout sauf des élections mais surtout pas des résultats : Qui a gagné ? Faure, le candidat de « la minorité qui pille et qui tue » ? Ou Agbéyomé, comme la déclaration du 1er vice-Président de l’ANC Patrick LAWSON l’a laissé entendre dans un sursaut de patriotisme et de lucidité avant que son parti ne fasse volte-face ? Et comme même des barons du régime le reconnaissent.

Surprenants en effet le silence ou la mollesse des réactions des autres candidats de l’Opposition. Un soutien ferme et sans ambiguïtés, des proclamations fortes et claires confirmant la victoire du candidat de l’Opposition élu par le Peuple, voilà ce à quoi les véritables patriotes s’attendent pour mettre fin à la Dictature cinquantenaire des Gnassingbé. »

Des organisations « de la société civile » et les partis politiques opposés à la participation à cette présidentielle ne sont pas du reste : ils n’ont rien vu, ni la participation et l’engouement des populations ni l’expression de leurs votes dans les urnes.

Nous leur disons qu’ils ont un devoir historique envers leurs bases respectives et envers le peuple Togolais qui s’est largement exprimé et certainement pas pour s’entendre dire que « personne n’a gagné et qu’il ne s’est rien passé !».On ne peut pas raisonnablement se réfugier dans un parti-pris d’esquive tout en déplorant que le peuple ne se mobilise pas.

Pour sa part, la CDPA, fidèle à ses principes, a toujours soutenu et revendiqué avec loyauté et sincérité, la victoire de tous les candidats de l’Opposition, en 1993, 1998, 2003, 2005,2010 et 2015 !

Certes la victoire historique et imprévue de Gabriel Messan Agbéyomé KODJO en a ébranlé et cloué sur place beaucoup. Ils se retrouvent à la traîne du peuple et semblent avoir perdu les ressorts politiques et intellectuels pour réagir en patriotes et saisir le sens des étapes et des conditions concrètes de la lutte, lesquelles ne se plient pas à nos désirs ou à nos « théories ».

Mais il n’est pas trop tard et nul n’a plus le droit de saborder cette occasion après celle que le PNP nous a offerte en 2017 !

Nous exigeons la libération immédiate et sans condition de tous les prisonniers politiques.

Nous exigeons une enquête pour retrouver et juger les auteurs de l’assassinat du Lieutenant-Colonel MADJOULBA .

Nous dénonçons la campagne d’intoxication montée contre la Dynamique Kpodzro.

Nous exhortons les organisations civiles et politiques à un sursaut patriotique pour coller à la situation politique concrète et se joindre à la lutte pour la concrétisation de la victoire du président démocratiquement élu Gabriel Messan Agbéyomé KODJO !

Nous exhortons les populations et les membres de la dynamique KPODZRO à rester debout jusqu’à l’aboutissement du combat!

En avant ! Ensemble pour la défense de la Victoire populaire du 22 Février 2020 !

CDPA FEDERATION DE FRANCE CDPA FEDERATION EUROPE
Paris le 20/05/2020
DEVISE : TRAVAIL – DEMOCRATIE – UNITE

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 2 = 6