Togo, Grave Atteinte aux droits de l’Homme : Mensan Kokodoko enlevé et torturé au SRI depuis le 19 octobre.

0
628

Infog : DR/FB


Lorsqu’on évoque l’exercice de la torture pour arracher des aveux à des détenus au Togo, l’on pense directement à la tristement célèbre Agence nationale de renseignement (ANR).
On se souvient de Kpatcha Gnassingbé et coaccusés et d’autres citoyens qui y avaient subi des traitements inhumains et dégradants. Malgré les multiples dénonciations et campagnes menées par les organisations de défense des droits de l’Homme pour faire cesser ces pratiques avilissantes, elles ont toujours cours dans le pays. Les Togolais continuent de subir la torture dans certains lieux de détention. C’est le cas du jeune Mensan Kokodoko qui est actuellement enfermé au Service de recherche et d’investigation (SRI).
Selon les informations, Kokodoko Mensan a été enlevé à son domicile depuis le jeudi 19 octobre 2017 par les agents du SRI. Il nous revient que ceux-ci se sont présentés tôt dans la matinée (6 heures), ont défoncé sa porte et se sont mis à le tabasser sans aucune autre forme de procès. Après son passage à tabac, il sera conduit dans les locaux du SRI où il sera malmené sans aménagement. Selon des sources proches du dossier, le détenu a été sérieusement molesté. Il présente des hématomes partout sur son corps. Au SRI, il est enfermé dans une cellule qui réduit considérablement sa vue. Malheureusement, il n’a pas, jusqu’à présent accès à des traitements malgré son état de santé qui se dégrade de jour en jour. Ces traitements affligeants sont exercés sur le sieur Kokodoko Mensan dans le but de lui arracher des aveux sur le front citoyen Togo-Debout. Il lui serait reproché d’être un activiste proche de ce regroupement.
Il est révoltant de constater que ces pratiques moyenâgeuses ont toujours droit de cité au Togo, qui a été, à plusieurs reprises, épinglé dans les rapports. Vu l’état de santé alarmant du détenu, il est souhaitable que ce dernier puisse avoir accès aux traitements adéquats et que ses droits soient respectés.
Il faut rappeler que Messan Kokodoko est membre du Mouvement NUBUEKE au Togo, un mouvement apolitique qui sensibilise les populations et leur fait prendre conscience de la bonne gestion de la cité ainsi que de leurs droits et devoirs en tant que citoyens.
S.A
Source : Liberté No.2544 du 25 octobre 2017

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

2 + 3 =