Togo : Jean-Pierre Fabre, « Le 31 décembre n’est plus loin ; on attend de voir. Qu’ils ne viennent pas nous dire que c’est plutôt le 30 juin prochain »

0
6172

Décidément, entre l’Alliance Nationale pour le Changement de Jean-Pierre Fabre et la Dynamique Monseigneur Kpodzro, ce n’est pas la bonne forme. Reçu hier sur une radio de la place, le président de l’ANC est revenu sur les grandes lignes du conseil national du parti tenu la semaine passée et n’a surtout pas manqué d’occasion pour lancer des pics aux membres de la DMK.

Remobilisation, synergie d’actions. C’est ce qu’on peut noter des nouvelles lignes directives du parti orange. Le président du parti a réitéré cela hier dans ces propos en mettant l’accent sur le travail dans une synergie d’action avec « des partenaires politiques sérieux et responsables ».

Abordant la période pré- et post-électorale, notamment le silence du parti face à la contestation par la DMK de la victoire de Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle du 22 février 2020, l’actuel maire de la commune du Golfe 4 se dit serein et accuse les membres de la DMK d’avoir joué mauvais jeu lors de ces élections.

« Vous ne savez pas tout ce qui s’est raconté sur le parti lors de la période pré -et post-électorale. Les gens nous ont accusés d’avoir pris de l’argent chez le parti au pouvoir. Que je suis allé rencontrer M. Klassou pour négocier un poste de maire. Ils ont dit beaucoup de choses, mais nous avons voulu répondre par le silence. Et c’est ce que nous avons adopté jusqu’à maintenant. Le silence est aussi expressif », a-t-il martelé.

« Des gens ne nous ont apporté aucune preuve palpable montrant que c’est eux qui ont gagné cette élection et ils nous accusent de ne pas les soutenir. Nous, selon les résultats partiels que nous avons eus, puisque nous n’avons pas pu collecter tous les résultats, nos canaux de collectes ont été coupés, notre parti arrive en 3e position et c’est ce que nous avons eu à déclarer dans le communiqué que nous avions sorti. Mais, les gens ont encore mal interprété ce communiqué disant que nous avons dit que c’est Agbéyomé qui a gagné alors que nous n’avons rien dit de cela », a-t-il poursuivi.

Jusqu’à ce jour M. Agbeyomé, depuis son champ de maïs, continue de réclamer « sa victoire ». Une victoire qui, selon la DMK leur reviendra bientôt.

« Les gens disent que jusqu’au 31 décembre ; ils vont prendre le pouvoir. Le 31 décembre n’est pas loin, on attend de voir. Qu’ils ne viennent pas nous dire que c’est plutôt le 30 juin. Le mensonge tue la confiance », a-t-il conclu.

La Rédaction Togoactualite.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 34 = 44