Accueil TOGO ACTUALITÉ SOCIÉTÉ Togo / Kokoroko veut faire des journalistes togolais, des ‘ambassadeurs’

Togo / Kokoroko veut faire des journalistes togolais, des ‘ambassadeurs’

- Advertisement -


Le président de l’Université de Lomé (UL), le professeur Dodzi Komlan Kokoroko est l’une des personnalités togolaises qui a des conflits avec ses compatriotes journalistes. Ceci, surtout quand il s’agit de la gestion des revendications estudiantines qui sont légion sur le campus de l’UL.
Des journalistes n’apprécient pas quand, celui dans la nomination de laquelle les étudiants entrevoyaient un renouveau pour la vie estudiantine, fait appel aux forces de l’ordre qui prennent d’assaut le campus et font usage de gaz lacrymogènes et de matraques pour disperser les manifestations.
A chaque fois qu’il a l’occasion, l’universitaire ne manque pas de dire ce qu’il pense de la presse togolaise. La dernière fois, c’était le 28 avril à Lomé, lors d’une activité du comité qui prépare le forum présidentiel de la jeunesse, comité qu’il préside. Il avait taxé les hommes et femmes de médias de faire un ‘journalisme primaire et sans enjeu’.
Aujourd’hui, il compte transformer ses « ennemis d’hier » en « ambassadeurs des universités publiques du Togo ». C’est à la faveur d’un partenariat signé entre l’institution universitaire et le Conseil national des patrons de presse (CONAPP).
Selon le président de l’UL, ce partenariat permettra aux journalistes de prendre le ‘train de l’objectivité et de la compétence’ au détriment des ‘attaques ridicules et inutiles’.
« Je suis un homme d’avenir, un homme qui sait encaisser et qui s’est assagi, raison pour laquelle j’ai souhaité que nous puissions avancer de concert. Nous allons insister sur la nécessaire professionnalisation de la fonction de journaliste ou du professionnel de la presse. Nous devions progresser sur des connaissances partagées, loin de considérer les journalistes comme intellectuellement inférieurs à nous autres », a-t-il déclaré lors de la signature du partenariat.
Concrètement, à travers des sessions de formations, les journalistes et les universitaires vont échanger sur les libertés et franchises universitaires mais aussi sur le droit pénal, notamment les élémentaires de la garde à vue et de la mise en examen. Pour le professeur Kokoroko, en la matière, des ‘banalités’ sont parfois diffusées.
 
Global actu / http://globalactu.com/index.php/education/item/1323-kokoroko-veut-faire-des-journalistes-togolais-des-ambassadeurs
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 8 = 2

LES + LUS

Justice : Folly Satchivi libéré par « grâce présidentielle »

Folly Satchivi Le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé a accordé ce mercredi, une « grâce présidentielle »...

« La construction et la gestion des marchés relèvent des compétences propres des maires », persiste M.Fabre

Jean-Pierre FABRE « La construction et la gestion des marchés relèvent des compétences propres des maires », a une fois...

Togo : Pourquoi Faure Gnassingbe Sera Toujours Abonné aux Poubelles de l’Histoire

Comparaison n’est pas raison, mais on n’est pas bien tenté de dresser une analogie entre Faure Essozimna Gnassingbé et son homologue (...

Togo, Conséquence d’organisation des élections sur fonds propres pour favoriser les fraudes : Le gouvernement Incapable de rembourser la caution des candidats

Tchambakou Ayassor, président de la Céni. La Cour Suprême a proclamé le 18 juillet dernier les résultats définitifs...

Togo, Violence des militaires sur les forestiers à Davié : Que cache le silence du gouvernement ?

Les images sont surréalistes. Des corps habillés qui s’entredéchirent au Togo, c’est malheureusement le cas à Davié. Selon le confrère en ligne...