Accueil TOGO ACTUALITÉ POLITIQUE Togo : La Coalition des 14 appelle au boycott du recensement électoral

Togo : La Coalition des 14 appelle au boycott du recensement électoral

- Advertisement -


La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a maintenu le démarrage du recensement électoral ce lundi 1er octobre 2018. Ceci, malgré le fait que l’institution recomposée ne soit pas complètement mise en place pour élaborer un chronogramme consensuel. C’est justement cette situation qui offusque la Coalition des 14 partis de l’opposition.
Depuis plus d’une semaine, elle appelle les populations à boycotter cette opération qui, selon la CENI et le gouvernement, commence ce matin.
Pour la Coalition des 14, les représentants de l’opposition ne siègent pas encore dans les Commissions électorales locales indépendantes (CELI), ni dans les Commission listes et cartes (CLC). Et donc il est inadmissible que l’opération se déroule sans ces représentants de la Coalition.
Selon les responsables, après l’envoi de leurs représentants à la CENI, il doit y avoir une cérémonie de prestation de serment. Ensuite, l’ancienne CENI sera refondue pour la recomposition de la nouvelle. Les nouvelles attributions seront faites dans la désignation des membres des CELI et des CLC. Il y aura également des contrôles sur les kits par les experts de la CEDEAO. C’est après tout ça que les opérations de recensement seront lancées.
« Nous demandons aux Togolais de rester à l’écart des opérations de recensement électoral. Les représentants de la Coalition des 14 ne sont pas représentés dans la CENI et ses démembrements. Ceux qui sont des spécialistes de fraude, le ZETES et Monsieur Aganaï sont toujours là pour organiser les fraudes », a indiqué Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la Coalition des 14.
Et de souligner : « Nous nous sommes levés pour que nos frères et sœurs de la diaspora puissent avoir le droit de voter. Mais on ne les inclut pas dans ce recensement. Tout cela montre que ces opérations sont entachées de fraudes. Que personne n’aille se faire recenser. C’est lorsque tout sera redevenu normal que nous vous appellerons d’aller vous faire recenser. Lundi (Ndlr, aujourd’hui), restez chez vous. Laissez-les dans leur folie ».
Pour Gilbert Bawara, porte-parole du gouvernement, il n’y aura pas une session de rattrapage pour ce recensement électoral. Et donc les Togolais doivent aller se faire inscrire à partir de ce lundi.
La bataille commence déjà !
I.K
 
icilome
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

43 − = 35

LES + LUS

Présidence de la République du Togo : Nid de détourneurs et falsificateurs ?

photo@27avril.com À la Présidence de la République du Togo, sont paradoxalement légions, des inconduites qui étonnent plus d’un....

Factures impayées : Le Nigéria menace de couper l’Electricité au Togo, au Bénin, et au Niger

Le Bénin, le Niger et le Togo pourront être privés d’électricité si on n’y prend garde. Dans...

Jean Pierre Fabre dénonce des « dénigrements et attaques de toute sorte »

« Je suis en permanence l’objet de calomnie, de dénigrements et d’attaques de toute sorte », a véhément dénoncé...

France – Togo / Discours de Macron aux ambassadeurs : Le scenario à la congolaise (RDC) pourrait se reproduire au Togo?

photo@africatopsuccess.com Le Togo demeurera-t-il la curiosité au sein de l’espace CEDEAO ? La communauté internationale s’est-elle définitivement détournée...

Togo – France : Macron et Gnassingbé, les revers de la pilule qui ne passe pas

Une rencontre a été envisagée avant d’être vite annulée début septembre. Le président togolais au pouvoir depuis...