Togo : La Coalition des 14 convaincue de la non tenue des élections le 20 décembre

0
479


La force de la Coalition des 14 partis de l’opposition, c’est le peuple togolais déterminé et mobilisé contre un régime cinquantenaire dont le seul projet de société reste le règne à vie sur le Togo. Ce peuple est encore invité dans les rues cette semaine pour dire non à l’organisation unilatérale et bâclée des élections législatives que la Commission électorale nationale indépendante (CENI), soutenue par le régime de Faure Gnassingbé, tente de faire passer le 20 décembre prochain.

« Par tous moyens, nous ferons en sorte que ces élections n’aient pas lieu », a indiqué Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la Coalition des 14, sur Victoire FM ce matin.

Les 29 novembre, 1er, 3 et 4 décembre prochains, les Togolais sont appelés à descendre dans les rues de Lomé, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Bassar et Dapaong. Pour la Coordinatrice de la Coalition des 14, les Togolais vont montrer durant ces 4 jours qu’ils sont vraiment « fâchés », et ils exprimeront leur colère contre ces élections frauduleusement organisées par la CENI et le gouvernement.

Pour Mme Adjamagbo-Johnson, les Togolais ne peuvent plus attendre et observer ce qui se passe, sans rien faire. « Il faut que les facilitateurs voient que le peuple est en colère, parce qu’on est en train de violer la feuille de route qui représente un minimum de ce que ce peuple voulait. Si nous attendons, le pire pourrait arriver », a-t-elle souligné.

Le gouvernement, la CENI et la Cour constitutionnelle, à l’en croire, violent la loi, en organisant des élections sur la base d’un fichier et d’un corps qui n’existent pas. Selon elle par exemple, le Code électoral en son article 223, dispose que la liste des candidats soit publiée 25 jours avant la tenue du scrutin. Mais c’est à moins de 25 jours que la Cour constitutionnelle le fait.

Par ailleurs, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson a répondu au ministre Yark Damehame qui met en garde ceux qui tenteraient d’empêcher les élections. « Ce coup de force ne passera pas. Nous sommes concentrés sur une cause et nous mènerons la cause jusqu’au bout », a-t-elle dit, avant de réitérer l’appel aux Togolais à descendre massivement dans les rues à partir de ce vendredi.

I.K
 
source : icilome
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 34 = 40