Togo : La Coalition des 14 s’apprête à remettre son « programme de campagne » à Boukpessi

    0
    253


    Un programme de campagne, c’est une métaphore utilisée par les responsables de la Coalition des 14 partis de l’opposition, en conférence de presse au siège de la CDPA, pour dénommer la série d’activités qu’elle lance pour empêcher les élections. C’est en fait une correspondance que la C14 s’apprête à envoyer au ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi et qui appelle les populations togolaises à se mobiliser pour empêcher les élections législatives du 20 décembre prochain.

    C’est un « programme de campagne » que la Coalition a établi pour sensibiliser les populations de Lomé et de l’intérieur du pays qui doivent empêcher par tous les moyens ces élections. Ainsi demain Jeudi 6 et le vendredi 7 décembre 2018, une grande caravane de sensibilisation sillonnera les artères de la capitale et des autres villes de l’intérieur. Le vendredi, une prière musulmane sera dite à la mosquée du Terminal du Sahel pour les intentions du Togo.

    Les samedi 8, lundi 10, mardi 11, mercredi 12, jeudi 13 et vendredi 14 décembre 2018, marches synchronisées à Lomé et sur toute l’étendue du territoire national. Dimanche 9 décembre à 6h, messe à l’intention du Togo à Kovié. A partir de 9h, culte protestant aux intentions du Togo à l’église Evangélique presbytérienne de Nyékonakpoé et à église Méthodiste Salem de Hanoukopé.

    Et le programme se poursuit : Samedi 15, dimanche 16, lundi 17 et mardi 18 décembre 2018, marches synchronisées à Lomé et sur toute l’étendue du territoire. Les points de rassemblement et les itinéraires seront communiqués ultérieurement par les responsables de la Coalition des 14.

    « Les élections prévues pour le 20 décembre constituent un grand danger pour le Togo. Elles ne doivent pas avoir lieu. En conséquence, la Coalition invite les corps constitué et toute la société togolaise à manifester de la meilleure manière possible leur rejet du coup de force électoral en cours », indique la déclaration lue au cours de la rencontre avec la presse.

    En réalité, c’est une contre-campagne que ce regroupement de partis de l’opposition lance à partir de demain jeudi.

    Les responsables de la Coalition des 14 en appelle encore aux Facilitateurs, afin qu’ils prennent leur responsabilité « pour éviter aux populations togolaises des violences et massacres que peut engendrer le simulacre d’élections ».

    I.K
     
    source : icilome
     

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Entrer votre commentaire
    Entrer votre nom ici