Accueil TOGO ACTUALITÉ POLITIQUE Togo / Ouverture de l’Ambassade américaine à Jérusalem : Le Togo complice...

Togo / Ouverture de l’Ambassade américaine à Jérusalem : Le Togo complice du massacre des Gazaouis

- Advertisement -


Les Palestiniens protestent contre l’ouverture de l’ambassade américaine à Jérusalem. Le bilan de leur massacre par les soldats israéliens dans la bande de Gaza le long de la frontière avec Israël, lors des heurts qui ont éclaté le lundi 14 mai dernier, est lourd. Plus de 55 morts et 2400 blessés. Amnesty International évoque un « crime de guerre » et estime, selon Philip Luther, un des responsables de cette ONG, que c’est « un autre exemple horrible du recours excessif à la force et à l’usage de balles réelles d’une manière totalement déplorable par l’armée israélienne ». Et c’est de ce crime que se rend complice le régime de Faure Gnassingbé en soutenant contre vents et marées le déplacement de la capitale d’Israël à Jérusalem.
Participation du Togo à la condamnation des Palestiniens
La décision du président Américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, afin d’y transférer l’ambassade des Etats-Unis, a été condamnée par l’Organisation des Nations Unies (ONU) lors de son Assemblée générale tenue le 21 décembre 2017. Les menaces du président de la première puissance du monde à l’endroit des pays qui voteraient contre sa décision n’ont pas empêché ces derniers de manifester leur rejet de ce projet. Un nombre considérable d’abstentions a été constaté lors du vote. Sur les 193 pays membres des Nations Unies, 128 ont voté pour la résolution condamnant la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d’Israël. Presque tous les Etats africains ont dit NON à la reconnaissance de Jérusalem. Même le Sénégal, la Guinée, le Nigeria, l’Ethiopie, la Tanzanie et l’Afrique du Sud qui bénéficient plus de l’aide des Etats-Unis ont condamné cette décision de Donald Trump.
A les en croire, elle fragilisera de plus en plus le processus de paix au Moyen-Orient. Cependant, le Togo est le seul pays parmi les neuf (09) nations qui ont soutenu les Américains en votant en leur faveur. « Cette décision est illustrative de la détermination de la politique étrangère conduite par le président Faure Gnassingbé », se réjouissaient les autorités togolaises.
Cette position du Togo qui soutient l’érection d’une ambassade américaine à Jérusalem avait suscité une vague de condamnations dans l’opinion nationale. Puisque des observateurs bien avertis avaient déjà vu de loin ces « crimes de guerre » qui se déroulent aujourd’hui dans la bande de Gaza où l’armée israélienne tire à balles réelles sur les Palestiniens qui protestent contre cette décision. D’aucuns craignaient le refroidissement des relations (diplomatiques et commerciales) entre les pays arabes et le Togo. Ces pays, pour la plupart musulmans, ont, sans surprise, voté contre les Etats-Unis. Mais le Togo ne sent nullement interpellé. L’objectif, c’est de s’attirer l’estime des Etats-Unis dans la volonté du régime de Faure Gnassingbé de perpétuer son règne sur le Togo, malgré les mouvements de contestation des populations qui descendent dans les rues. Comment cela pourrait-il être autrement puisque l’essentiel pour le Prince, c’est de présenter le parti à l’origine de ces contestations comme islamiste ou jihadiste, aux Américains ?
Vague de condamnations dans le monde, indifférence du régime togolais
Les massacres des populations de la bande de Gaza depuis le 14 mai dernier indignent plus d’un pays dans le monde. Devant cette situation de violations massives des droits de l’homme, l’Afrique du Sud a rappelé son Ambassadeur en Israël. Il en est de même pour la Turquie où le président ErdoganRecepTayip a rappelé ses diplomates de Tel Aviv et Washington, pour protester contre le drame humain qui se déroule à Gaza. Plusieurs autres pays occidentaux ont également condamné la situation qui fait régner davantage l’insécurité et constitue une menace à la paix dans la région. Et pendant que ces vagues de condamnations pleuvent sur Israël et les Etats-Unis (principal soutien de Benjamin Natanyahu), le Togo, l’autre complice, s’affiche à Jérusalem. Une délégation togolaise a assisté à l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem ce lundi 14 mai, au moment où, à quelques kilomètres de là, des hommes et des femmes (même des enfants) se font massacrer par l’armée israélienne.
Nombreux sont les observateurs qui disent ne pas comprendre cette attitude du Togo qui dit prôner la paix, mais assiste sans lever le petit doigt à ces massacres honteux. Voilà donc où mène l’obsession de Faure Gnassingbé à régner ad viternam sur le Togo, en cherchant des appuis ici et ailleurs dans sa boulimie du pouvoir.
 
source : L’Alternative
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 4 = 4

LES + LUS

Justice : Folly Satchivi libéré par « grâce présidentielle »

Folly Satchivi Le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé a accordé ce mercredi, une « grâce présidentielle »...

« La construction et la gestion des marchés relèvent des compétences propres des maires », persiste M.Fabre

Jean-Pierre FABRE « La construction et la gestion des marchés relèvent des compétences propres des maires », a une fois...

Togo : Pourquoi Faure Gnassingbe Sera Toujours Abonné aux Poubelles de l’Histoire

Comparaison n’est pas raison, mais on n’est pas bien tenté de dresser une analogie entre Faure Essozimna Gnassingbé et son homologue (...

Togo, Conséquence d’organisation des élections sur fonds propres pour favoriser les fraudes : Le gouvernement Incapable de rembourser la caution des candidats

Tchambakou Ayassor, président de la Céni. La Cour Suprême a proclamé le 18 juillet dernier les résultats définitifs...

Togo, Violence des militaires sur les forestiers à Davié : Que cache le silence du gouvernement ?

Les images sont surréalistes. Des corps habillés qui s’entredéchirent au Togo, c’est malheureusement le cas à Davié. Selon le confrère en ligne...