Togo / Prof Aimé Gogué : Pas d’élection sans l’assainissement du cadre électoral

image_pdfimage_print


Dans le contexte actuel, faut-il parler d’élection ? Le Président de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI) rappelle la position de la Coalition des 14 dont il est membre.

Les travaux du dialogue sont au point mort. Le parti au pouvoir continue les préparatifs des joutes électorales. A en croire certains partis dits de l’opposition, la communauté internationale doit superviser les élections afin qu’elles soient crédibles.

En fin de semaine dernière, sur une radio privée de la place, Prof Aimé Gogué a expliqué qu’il n’est pas de cet avis. L’opposant dont le parti est membre de la Coalition des 14, précise que « la communauté internationale n’observe pas tout le processus électoral ».

Et de détailler : « Elle n’observe qu’un petit échantillon, exemple 100 sur 7000 bureaux de vote en les sillonnant. Elle n’assiste au dépouillement que dans une dizaine et n’assiste pas au processus de transport, de communication et de compilation de résultats ».

Selon le président de l’ADDI, « Si le cadre électoral et les responsabilités des gens ne sont pas bien définis, ce n’est pas la peine d’organiser une quelconque élection ».

Le 27è dialogue est censé aboutir à l’assainissement du cadre électoral, aux réformes constitutionnelles et institutionnelles, entre autres. Mais pour le moment, les pourparlers entre la mouvance présidentielle et l’opposition sont bloqués.

A.H.
 
icilome / http://news.icilome.com/?idnews=848738&t=prof-aime-gogue–pas-d-election-sans-l-assainissement-du-cadre-electoral
 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*