TOGO: Suite aux propos négationnistes et révisionnistes d’Abass Bonfoh

0
905

 

Les organisations des droits de l’Homme demandent aux partis politiques de boycotter la rentrée parlementaire
 
Ce matin s’ouvre au Palais des Congrès de Lomé, siège de l’Assemblée nationale, la 2ème session ordinaire de l’année communément appelée rentrée parlementaire. Dans une correspondance adressée aux trois partis politiques représentés au parlement, le Rpt, l’Ufc et le CAR, les organisations de défense des droits del’Homme, à savoir l’Acat-Togo, l’Atdpdh, le Cacit, la Ctddh et la Ltdh leur demandent de boycotter la rentrée parlementaire pour protester contre les propos négationnistes et révisionnistes du président de l’Assemblée nationale, Abass Bonfoh. Voici la lettre envoyée aux différents partis politiques
 
Lomé, le 04 octobre 2010
 
A
 
Monsieur le Monsieur le Président
LOME
 
Objet: Demande de Boycott de la rentrée parlementaire du mardi 05 octobre 2010
 
Monsieur le Président,
 
Nous, organisations de défense des Droits Humains soussignées, avons la faveur de porter à votre connaissance ce qui suit:
 
C’est avec une profonde consternation que l’opinion générale a appris les propos du Président de la Représentation Nationale, M. Abass BONFOH à travers une interview que ce dernier a accordée au Journal «Tribune d’Afrique» le 16 Septembre 2010.
 
Dans cette interview, le Président de l’Assemblée a nié en bloc la tragédie humaine d’Avril 2005 qu’il dit être convaincu de l’inexistence pure et simple de ces évènements.
 
Ces propos négationnistes et révisionnistes du Président de l’Assemblée Nationale ont suscité et suscitent encore un tollé et une indignation de la part de l’opinion générale. Des voix se sont effectivement élevées en demandant au Président de l’Assemblée, auteur de tels propos de démissionner ou de présenter des excuses publiques.
 
A notre grande surprise, le Président de l’Assemblée M. Abass BONFOH, rend public un communiqué daté du 30 Septembre 2010 dans lequel, loin de regretter ses propos et de démissionner, il se contente de regretter que ses propos fassent l’objet d’interprétations diverses et soient sortis de leur contexte.
 
Cette seconde intervention du Président de l’Assemblée constitue une véritable injure à l’endroit de toute l’opinion tant nationale qu’internationale en même temps qu’un véritable mépris de la mémoire des illustres disparus de 2005.
 
C’est donc pour le respect de la mémoire de tous ceux qui sont tombés lors des évènements macabres de 2005, que nous vous demandons de boycotter la rentrée parlementaire du mardi 05 octobre 2010, afin d’amener le Président de l’Assemblée à prendre la mesure des propos par lui tenus et à démissionner purement et simplement.
 
Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos sentiments distingués.
 
Tout ensemble pour la cause des droits humains.
 
Ont signé:
 
POUR:
 
L’ACAT-TOGO, Me Ji/-Benoît K. AFANGBEDJI
 
L’ATDH, Etsri H. CLUMSON-EKLU
L’ATDPDH, Mme Ayélé Mawouéna DOGBE
Le CACIT, Me Zeus Ata Messan AJAVON
La CTDDH, Carlos KETOHOU
La LTDH, Me Raphaël N. KPANDE-ADZARE

 
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

90 − 89 =