Togo – Trois militants du PNP arrêtés manu-militari ce matin à Dzagblé

0
216


Ndancky Mohamed, membre du Parti national panafricain (PNP), vivant aux Etats-Unis et de séjour à Lomé, Tchadjobo Hady et Tchabana Ismael ont été arrêtés manu-militari ce matin à Dzagblé, une localité environnante de Lomé.
C’est le Regroupement des jeunes africains pour le développement et la démocratie (REJADD) qui lance l’alerte. « Nous interpellons donc les autorités à privilégier la voie du dialogue et à cesser ces enlèvements qui ne font qu’envenimer la situation déjà très tendue et qui retardent le dialogue très attendu par la communauté internationale et les médiateurs dans cette crise », indique le président de cette association, Assiba Johnson.
Pour lui, les autorités togolaises ne font pas preuve de sincérité en appelant au dialogue et à l’apaisement, et même temps continuer ces genres d’arrestation qui ressemblent plus à des enlèvements.
« Cette énième arrestation vient une fois encore nous montrer que les autorités togolaises ne privilégieraient pas la voie du dialogue et seraient hostiles à l’apaisement tant prôné par les chefs de l’Etat de la CEDEAO, de cette crise qui a fait des morts et des blessés graves avec un afflux massif des réfugiés », souligne-t-il.
Et de demander la libération pure et simple de ces personnes. « Nous profitons de cette occasion pour demander aux autorités, dans un souci d’apaisement, la relaxation de ces trois citoyens togolais arrêtés manu-militari ce matin ainsi que de toutes les personnes qui croupissent dans nos prisons en lien avec la crise politique qui secoue notre pays depuis le 19 août 2017 », demande-t-il.
En début de week-end dernier, c’est le Conseiller du président du PNP, Ouro Tchatchikpi qui a été enlevé par les militaires, alors même qu’il se rendait dans son village natal. Il a été gardé dans un camp militaire dans la région centrale du pays. Il a fallu la pression des autres leaders de la Coalition des 14 pour qu’il soit libéré quelques heures après.
Par ailleurs, M. Nourridine, Trésorier général adjoint du PNP, a vu son véhicule saccagé par des individus non identifiés la semaine dernière. Des actes qui montrent bien que la cabale lancée contre le PNP, parti de Tikpi Atchadam, n’est pas près de finir.
I.K
 
source : icilome

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

78 − = 70