Le Togo sur la voie d’une couverture sanitaire universelle pour la population

0
189

sante_univers

Lancée en novembre 2013 pour permettre au Togo d’orienter sa stratégie nationale de financement de la santé vers une couverture sanitaire universelle, « l’étude sur l’exploration du potentiel de mobilisation des ressources domestiques par des mécanismes de financement innovants pour la santé au Togo » va être validée ce mardi à Lomé.

Une majorité des Togolais ne peut accéder aux services de santé à moindre coût, malgré les efforts engagés par le gouvernent pour atteindre un taux de 88% en terme d’accessibilité géographique en soins de santé, a déploré le directeur de cabinet de la primature Simphétchéou Pré à l’ouverture des travaux.

Ce défi, a-t-il promis, trouvera une solution à l’issue de la validation de cette  étude.

« L’étude que nous allons valider ce jour va nous élucider dans la recherche de ressources additionnelles intérieures pour soulager nos populations dans le souci d’une prise en charge effective de leur santé, sans tomber dans des dépenses catastrophiques voire dans la pauvreté » a-t-il déclaré.

Les participants sont appelés à examiner la faisabilité technique et institutionnelle des mécanismes analysés et proposés dans le rapport, analyser les résultats des projections proposées en termes de volume de mobilisation des ressources supplémentaires nécessaire pour répondre aux besoins, et statuer sur les mécanismes de financement innovants les plus adéquats et les volumes de mobilisation des ressources supplémentaires réalisables pour le Togo.

Présente à la cérémonie, la représentante résidente de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au Togo, le docteur Lucile Imboua a laissé entendre que cette décision du gouvernement « constitue à n’en point douter une avancée significative vers la couverture sanitaire universelle ».

Plusieurs pistes de financements innovants s’offrent au gouvernement selon le journal « Union pour la patrie » n° 726 du mardi 22 juillet 2014, à savoir la taxe additionnelle sur les billets d’avion, la téléphonie et l’alcool.

Sur cette base, écrit le journal, le ministre de la Santé projette déjà un revenu potentiel estimé entre 5,6% et 33,17% du budget général de la santé pour 2014, et entre 0,31% et 1,83% du budget général de l’état, gestion 2014 ».

Bernadette A. / Jérémie G.

 

Laisser un commentaire