Un navire battant pavilion togolais intercepté avec 4 tonnes de drogue en Espagne

1
5816

Le nom du Togo reviens encore dans une affaire de drogue.Cette nouvelle prise a  été effectuée par la police espagnole en Galice (Nord-ouest de l’Espagne).D’après une annonce faite par les autorités espagnoles ce mardi 28 avril 2020, un  navire battant pavillon togolais a été intercepté avec quatre (4) tonnes de cocaïne à son bord.Le navire dont les membres d’équipage étaient en majorité des Bangladais et des Népalais servait à récupérer de la cocaïne en haute mer auprès de trafiquants internationaux.Les quinze (15) membres de l’équipage ont été arrêtés en mer de mêmes que treize (13) de leurs compliques en terre ferme ont été arrêtés à en croire les médias espagnols.Ce n’est pas la première fois que des navires immatriculés au Togo sont pris dans des affaires de drogue ou de trafic d’armes.En janvier dernier, les autorités uruguayennes avaient annoncé la saisie de 4,4 tonnes de cocaïne à destination du port de Lomé (Togo) à Montevidéo.

ARTICLE

En Galice, une opération a permis le démantèlement d’un important réseau de trafiquants de drogue. Un navire, en mer depuis 20 jours, a été intercepté avec quatre tonnes de cocaïne à bord

La police espagnole a annoncé mardi le démantèlement en Galice (Nord-Ouest) d’un réseau qui récupérait de la cocaïne en haute mer auprès de trafiquants internationaux, une opération qui s’est soldée par 28 arrestations et 4 tonnes de drogue saisies.

Ce réseau, « formé de conducteurs de bateaux rapides expérimentés et de trafiquants connus », était au service « des plus importantes structures de trafic de drogue nationales ou internationales » pour « récupérer de la cocaïne en haute mer », a indiqué la police dans un communiqué.

Selon la police, il s’agirait de « l’organisation de transporteurs de drogue la plus importante de Galice », région connue pour le trafic de cocaïne.

Les enquêteurs, aidés par l’agence anti-drogue américaine DEA et les forces de l’ordre britanniques ou colombiennes, avaient été prévenus de l’arrivée d’un bateau transportant la drogue.

Perquisitions et interpellations

Battant pavillon togolais, ce navire qui était en mer depuis vingt jours a été intercepté à vingt miles nautiques des côtes de Galice avec quatre tonnes de cocaïne à bord.

Ses quinze membres d’équipage, en majorité du Bangladesh et du Népal, ont été arrêtés tout comme treize membres du réseau sur la terre ferme en Galice après plusieurs perquisitions.

La Galice est l’une des portes d’entrée de la drogue en Europe. En novembre, un sous-marin artisanal d’une longueur de vingt mètres et transportant trois tonnes de cocaïne y avait été intercepté.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 38 = 41