VIH-SIDA : le laboratoire Gilead renonce à ses brevets pour l’Afrique

0
207


 
Le laboratoire Gilead a renoncé à ses brevets sur quatre molécules pour certains pays d’Afrique subsaharienne à l’initiative d’Unitaid, organisme chargé de la lutte contre le sida, le paludisme et tuberculose.
 
En vertu de l’accord de licence pour la production de médicaments contre le sida signé mardi par la fondation suisse Medicines Patent Pool d’Unitaid, le laboratoire pharmaceu­tique américain Gilead a annoncé qu’il renonçait à quatre de ses brevets pour certains pays pauvres.
 
Des copies à bas prix des traitements anti-VIH de ­Gilead seront produits par des fabricants indiens de génériques pour être commercialiser dans les pays les plus pauvres de la planète.
 
Il convient de souligner que cet accord ne concerne les marchés émergents.
 
UNITAID a pour mission de contribuer à l’extension de l’accès au traitement pour le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose, essentiellement pour les populations des pays à faible revenu, en obtenant une baisse des prix de produits diagnostiques et médicaments de qualité et en accélérant le rythme de leur mise à disposition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

76 − = 71